• 18364 visits
  • 3 articles
  • 465 hearts
  • 3826 comments

06/08/2012


-


Pandine de Grandry - Selle Française - 11 ans
 

Qui aurait pu le croire ? Elle est tout ce que j'ai maintenant. Je me raccroche à elle, et seulement elle. Ma jument est mon équilibre. Je ne m'étais jamais autorisée à imaginer un avenir tel qu'elle est en train de m'offrir. Je réalise aujourd'hui la chance que j'ai et que d'autres n'ont pas. Hier, à cheval, j'étais sur le point de verser une petite larme car je me suis mémorée la fois où ma mère m'a annoncé au téléphone que c'était sûr, on la prenait. J'étais dans les bois, en train de faire un petit trotting avec la grosse. Il faisait beau, et chaud. Et se fût le plus beau jour de ma vie. Je me rappelle la joie et le bonheur que j'ai ressenti à ce moment là. C'était juste.. inexplicable. Je me rappelle aussi avoir pleuré en lui faisant un câlin, autour de son encolure. Je ne la connaissais pas encore, mais je savais que c'était elle. Que c'était elle que j'aimerai et que je chérirai le plus. Je savais aussi que je lui donnerai tout. Tout ce que je suis capable de lui offrir. Tout cela n'a cessé de se confirmer au fil des jours. Je lui dois beaucoup. Je lui dois même tout.
 
Je suis dans un coma idyllique depuis qu'elle fait partie de ma vie. Elle est mon équilibre, ma perle, mon bonheur.

07/08/2012



« Le destin est ce qui nous arrive au moment où on ne s'y attend pas. »


Plusieurs événements m'ont poussé à croire en mon destin. Ma philosophie de vie se base sur cette chose inexplicable, mais à la foi si passionnante. Une cascade de bouleversements m'y ont fait adhérer. En effet, sans l'élément déclencheur qui fut la mise au poulinage de la ponette que je considère comme celle de ma vie, Pandine n'aurait jamais fait partie de mon quotidien.
Afin de me relever de toutes les situations plus pénibles les unes que les autres, je me dis que le meilleur reste à venir, car cette phrase s'est avérée vraie au fil des années. La roue tourne, il faut faire confiance à son destin, c'est le meilleur moyen d'avoir accès au bonheur. Ne pas s'attarder sur des faits qui vont nous ralentir sur notre chemin. Prendre des décisions, se fabriquer de nouveaux souvenirs, c'est cela qui vous fera avancer ; qui nous aidera quand tout ira mal, car l'expérience antérieure que vous aurez acquise vous démontrera que non, l'espoir n'est pas mort. Dans ce monde où l'on s'évertue à vouloir tout contrôler, ne jamais oublier que le meilleur reste à venir. Et ça, personne n'a encore réussi à le contrôler.

Vivre pour soi, c'est ça la règle.
Vivre pour son bonheur uniquement, sans se soucier des autres.

08/08/2012



Novembre - Décembre 2013



Pandine était plutôt pas mal dans le travail ces mois de novembre et décembre. Elle était assez volontaire
pour travailler, mais manquait encore de muscle pour pouvoir vraiment s'engager
et bouger les hanches : elle était un peu raide. C'est pourquoi on a travaillé trois/quatre fois par semaine sur le plat, avec quelques sauts en fin de séance de temps à autres. On a sauté au pas et au trot uniquement parce qu'en décembre,
il n'y avait pas de moniteur aux écuries.

Elle a aussi travaillé à la longe quand je venais la voir un peu tard à cause des cours de la fac.




Janvier 2014


Ce début de janvier me laisse perplexe ! Dès qu'il commence à faire froid, Pandine n'a plus envie de travailler : surtout au galop. Elle me fait comprendre que pousser, engager et travailler avec son dos l'énerve profondément. Il est assez dur de la travailler en ce moment. Heureusement une monitrice est sur le site régulièrement et disponible pour m'aider à ruser mon panda. Il fait désormais l'appeler Madame la Comtesse, et lui faire croire que c'est elle qui veut bien travailler... Tout un art !